Presse

Recevez chaque semaine la presse agricole départementale

Chaque vendredi, recevez en format papier votre boite aux lettres, votre journal agricole départemental !

Pensez-y ! Votre journal vous propose de publier vos annonces légales. 

Cliquez sur le logo de votre journal pour obtenir le bulletin d'abonnement. 

           28 / 41 / 45

 

Journaux fd

Notre dernier communiqué de presse

Portraits fnsea maine et loire basse def cm studio cecile muzard photographe 165

PENURIE DE MAIN-D’OEUVRE : L’AGRICULTURE RECRUTE EN CENTRE-VAL DE LOIRE


Depuis le début des récoltes, plus de 600 postes de cueilleurs, vendangeurs, trieurs et d’ouvriers agricoles sont à pourvoir dans les secteurs de l’arboriculture, de la viticulture et des filières légumières en Centre-Val de Loire. Pourtant, les exploitants peinent à recruter.

La FNSEA CVL attire l’attention des demandeurs d’emploi, des étudiants ou encore des volontaires sur les opportunités d’emploi en agriculture en région. Les débutants sont acceptés et les recrutements se font dans l’immédiat.
Plusieurs plateformes d’offres d’emploi agricole existent pour postuler :

La plateforme d’emploi en ligne Wizifarm-Mission permet de mettre en relation exploitants agricoles et demandeurs d’emploi. Plus d’une cinquantaine d’offres urgentes d’emploi y sont recensées pour la région Centre-Val de Loire.

Aussi, les sites internet de l’agriculture-recrute, l’Anefa, l’Apecita et du Pôle Emploi comptent plus de 500 offres dans le secteur de l’agriculture en région.

La FNSEA force de propositions
Comme lors du premier confinement avec l’initiative « des bras pour ton assiette », dès le début de la saison estivale 2021, la FNSEA CVL a anticipé la pénurie de main-oeuvre et s’est pleinement mobilisée pour assurer la continuité de la production agricole en organisant en urgence avec les pouvoirs publics la venue de saisonniers étrangers comme en avril dernier dans le département du Loir-et-Cher pour sauver la production de fraises.

Néanmoins, si la main-d’oeuvre étrangère vient compenser le manque de saisonnier, elle représente également un coût non négligeable pour le producteur de plus de 400 euros supplémentaires par salarié. De plus son organisation logistique et les impératifs administratifs qui en découlent, sont lourds et nécessitent temps et compétences supplémentaires dans les entreprises.
La FNSEA CVL reste à la disposition des exploitants et des pouvoirs publics pour promouvoir les métiers agricoles auprès du grand public et doper leurs visibilités notamment auprès des plus jeunes.

  • Nom du fichier : 20210913 cp penurie de main d oeuvre fnsea cvl
  • Taille : 203.07 Ko
Télécharger

Vous souhaitez nous contacter pour un sujet ? un article ? un dossier ?

Attaché de presse : sabri.derradji@agricvl.fr - 06 61 85 90 77

Téléchargez nos logos : 

Date de dernière mise à jour : 14/09/2021