Le coronavirus plonge les horticulteurs et les pépiniéristes dans une situation économique catastrophique !

Alors que l’impact économique lié à la fermeture des commerces pour faire face à l’épidémie de Coronavirus COVID-19 commence à se faire sentir, la filière horticole et pépinière s’inquiète pour la survie de ses producteurs.

Des serres remplies de fleurs et de plantes de toute sorte, prêtent à remplir les rayons des jardineries, mais qui du fait de la fermeture jusqu’à nouvel ordre des commerces, sont progressivement mis à la benne ou en compost, engendrant non seulement un immense gâchis, mais aussi une perte économique effroyable !

Ce sont ainsi 160 exploitations loirétaines qui embauchent 2000 salariés, qui sont à ce jour privées de leurs débouchés, à une période cruciale – considérée comme la moisson - au cours de laquelle la filière réalise 80% de son chiffre d’affaires.

L’heure est donc à l’inquiétude …

Alors que la filière a déjà traversé des crises de grandes ampleurs : tempête de 1999, grêle de 2014, inondation de 2016, cette quatrième crise est celle de trop et risque de mettre un coup d’arrêt à de nombreuses entreprises.

La FNSEA 45 demande aux pouvoirs publics la mise en place immédiate d’un plan d’aide de soutien à l’activité horticole pépinière. Des mesures de soutien à l’activité économique notamment indispensables pour aider les producteurs à surmonter les dépenses déjà réalisées (chauffage, irrigation, achat des plants, engrais, terreau, main d’oeuvre, etc.).

 

CONTACTS PRESSE
Patrick Langlois, président FNSEA 45 - 06 79 65 81 01

Cp impact du corona filiere horti pepiCp impact du corona filiere horti pepi (171.92 Ko)

Date de dernière mise à jour : 20/03/2020